Découvrez la diversité de la faune et flore bolivienne. Surnommée «L’enfer vert » par les premiers explorateurs européens, l’Amazonie évoque encore aujourd´hui l´aventure.

On rêve de sa jungle impénétrable, de ses animaux insolites (et dont la plupart n’ont toujours pas été recensés): perroquets et singes pour l’ambiance sonore, bain avec les piranhas pour le frisson, senteurs tropicales permanentes et intactes.

Essentiellement abrité au Brésil, ce tentaculaire “poumon de la terre” est également l’un des paysages constitutifs de plusieurs pays andins. Venezuela, Colombie, Equateur, Pérou et enfin Bolivie, où elle couvre près des deux tiers du territoire.

Pour nombre d’ethnologues, la forêt amazonienne aurait constitué le premier habitat des peuples pré Incas, avant que ces derniers ne s’installent sur l’Altiplano.

L’Amazonie bolivienne propose un dépaysement total, dans un environnement quasiment vierge.

Dans la région de Santa Cruz justement, existe un parc naturel, le Parc Amboró, reconnu comme étant le centre géographique d’Amérique latine. Ce parc naturel est une des nombreuses zones protégées de Bolivie et en particulier d’Amazonie.

On y compte également les parcs : Kaa Iya, Carrasco, Madidi, Noel Kempff. La Bolivie est un important réservoir naturel mondial et donc, un excellent choix pour découvrir une faune et une flore variées : piranhas, raies, dauphin rose d’eau douce, singes, crocodiles, anacondas, jaguars, toucans… On compte également plus de 1.800 espèces de plantes dont des fougères géantes. C’est l’un des joyaux naturels de notre planète.

La revue National Geographic considère le parc Madidi comme l’une des plus importantes réserves de biodiversité et de ressources génétiques de la planète !

#Parc Noël Kempff
Très reculé, donc très difficile d’accès et extrêmement peu visité, le parc Noël Kempff est un véritable sanctuaire naturel, comprenant une palette complète d´écosystèmes amazoniens, ce qui lui confère une richesse écologique inégalable.
Cela lui a d’ailleurs valu d’être inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco. C’est sans conteste l´un des parcs les plus beaux d’Amérique du Sud. Son isolement a permis sa parfaite préservation. Accessible en avionnette.

#Parc Madidi
Situé au nord-ouest de la Bolivie, ce parc créé en 1995 s’étend des sommets de la Cordillère des Andes jusqu’à la forêt vierge amazonienne et abrite une grande variété d’espèces animales comme le puma, le jaguar, les perroquets, les singes, de nombreux oiseaux, reptiles et poissons. Le point d’entrée au Parc Madidi est la ville de Rurrenabaque que l’on peut rejoindre par voie terrestre, maritime ou aérienne.

#Parc Amboro
Cette réserve naturelle de 637.000 hectares s’étage de 280 à 3200 mètres d’altitude. Elle regorge d’une flore et d’une faune abondantes et variées, avec entre autres 820 espèces d’oiseaux recensées, des mammifères tels que l’ours andin, le jaguar, le puma et diverses espèces de singes, pour certaines d’entre elles uniques au monde (et aussi 105 espèces de reptiles, 73 espèces de bactériens etc…). La Bolivie possède 13 écosystèmes différents (le Costa Rica et sa diversité par exemple n’en compte que 9). Le parc Amboro, à lui seul, en compte 7 !

#Parc National Sajama
La Cordillère Occidentale, frontière naturelle entre le Chili et la Bolivie, est d’abord la ligne de partage entre les paysages arides et désolés du versant Pacifique et les étendues peuplées (relativement) de l’Altiplano.
Au cœur de cette cordillère, le parc National Sajama est l’une des merveilles méconnues de l’Altiplano. Outre ses majestueux volcans, ils abritent de nombreuses espèces animales.
Royaume des alpagas et des viscachas (lapins au long poil et à longue queue), on peut aussi y observer des troupeaux de vigognes, des ñandus et même quelques condors. Anecdote, c’est sur les flancs du volcan Sajama que l’on trouve le type d’arbustes le plus haut de la planète, la kenua, à plus de 4100 mètres d’altitude.

#Parc Güembé
À 15 minutes de Santa Cruz. Ce superbe parc de 35 hectares où alternent forêt tropicale, lagunes et cascades cristallines, abrite également la plus grande « volière aux papillons » au monde, ainsi qu’une collection d’orchidées. Petite visite guidée des installations (volière, laboratoire de reproduction des papillons, temple aux orchidées, château des termites…), puis reste de la journée libre.
Possibilité de baignade ou de randonnée le long des chemins tracés en pleine nature. Un véritable paradis !

Dans la région de San Carlos de Omereque, sur les rives de la rivière Mizque, BirdLife International a identifié l’un des seuls endroits au monde pour observer les aras à front rouge, maintenant devenus rares et menacés d’extinction. Un lodge a été construit pour loger les visiteurs mais aussi satisfaire leurs exigences en ornithologie.

Le lodge est situé près d’une falaise qui sert de zone de reproduction des Aras à front rouge. La zone est également le nid d’autres espèces (on en dénombre plus de 130): perruches biseautées, perruches Jaune-chevronne, perroquets Blue-rieuses, condors andins, faucons pèlerins.
Le lodge est situé dans une région particulièrement belle, entourée de montagnes aux tons rouges et de rivières aux eaux cristallines.

Témoignage de la damille Descy-Van Eycke, clients Terra Bolivia

« Terra Andina nous a permis de réaliser notre premier voyage en Bolivie. Après avoir visité une cinquantaine de pays, la Bolivie est certainement au top des paysages les plus extraordinaires !
Nous avons choisi les sites à visiter en fonction de leur photogénicité mais aussi pour approcher la faune et l’avifaune endémique.
Notre coup de cœur a été sans conteste les falaises rocheuses en bordure de la rivière Mizque (département de Cochabamba) qui est un site de reproduction du rare « Ara de Lafresnaye ».
Ce site n’est pas pour les impatients, les nerveux ni les frileux mais c’est un régal pour les ornithologues amateurs et les photographes.
Il faut être très tôt en haut des falaises pour assister au départ des aras vers leurs zones de nourrissage car avant l’envol, ils se réchauffent au soleil levant et la chance nous a souri car le site est vaste et l’endroit où ils se posent est franchement aléatoire.
Le spectacle se renouvelle en fin de journée quand les couples reviennent, ils sont curieux de nature et tournoient à plusieurs reprises devant les objectifs.
Ces vallées sèches, pas difficiles mais longues d’accès, sont un sanctuaire pour d’autres espèces d’oiseaux dont le condor.
Un tout petit paradis donc dans ce vaste pays qui doit encore nous révéler bien des secrets. »

La Senda Verde Animal Refuge Inc. est une organisation sans but lucratif. Les fonds sont utilisés afin d’améliorer la vie des animaux sauvages de la Bolivie en leur apportant soins médicaux, nourriture et foyer.
Vous réaliserez un tour du sanctuaire où sont soignés et remis sur pied plus de 650 animaux de 54 espèces différentes. Nous apprenons également davantage sur le trafic des animaux sauvages et son impact sur l’environnement et l’humanité.

Coup de coeur Marie, conceptrice voyages chez Terra Bolivia
Il existe au coeur des Yungas, un paradis des animaux. Le refuge Sanda Verde recueille chaque année de nombreux animaux abandonnés ou victime de mauvais traitement. Il compte maintenant plus de 700 animaux ! Il est agréable de s’y balader une demi-journée accompagnés d’un guide du refuge qui vous expliquera la vide du centre et le parcours de ces animaux.

La Rinconada est un petit paradis caché à environ 30 minutes au Sud de Santa Cruz. Dans ce très beau parc écologique situé à l’ouest du Rio Pirai, les habitants de Santa Cruz viennent se détendre au milieu de magnifiques jardins tropicaux. Le lac artificiel est peuplé de différents poissons colorés et de plantes aquatiques dont l’impressionnante Victoria Regia, le plus grand nénuphar du monde originaire de l’Amazone !

Des aires de jeux ont été aménagées pour le plus grand bonheur des enfants et un restaurant vous proposera de savourer des spécialités de la région dans un cadre magnifique. Il est également possible de profiter des différentes piscines naturelles.

Coup de cœur Marie, conceptrice voyages chez Terra Bolivia
Je vous conseille d’y faire une halte le temps d’une après-midi soit à votre arrivée à Santa Cruz pour reprendre des forces après votre voyage en avion ou soit au dernier jour de votre voyage pour vous ressourcer avant de reprendre l’avion.
Dépaysement garanti !

 

Obtenir devis